CGPME Nouvelle-Calédonie

Note de conjoncture IEOM – Mois d’avril 2017

mardi, 20 juin 2017

Consommation 

Au mois d’avril il a été constaté que l’inflation repart à la hausse et qu’elle pourrait poursuivre sa progression avec notamment la mise en place de la TGC et la hausse importante des carburants. Toutefois, la consommation semble repartir et la solvabilité des ménages augmenter, garantissant ainsi la santé financière des entreprises.

Santé des entreprises

L’optimisme relatif des entrepreneurs semble se confirmer, même s’il faut rester prudent notamment dans le secteur des industries (hors nickel) et le commerce. Mais dans l’ensemble le marché semble retrouver une certaine stabilité et un regain d’optimisme pour l’avenir et l’investissement.
De même, nombre de créations d’entreprises démontre la confiance des jeunes entrepreneurs dans leur faculté à pouvoir faire face aux fluctuations du marché. Bien que le nombre de cessation d’entreprises reste relativement élevé, celui reste dans la moyenne des deux à trois dernières années.

Malgré les difficultés observées au cours de l’année précédente, il est possible de constater que la proportion d’entreprises par secteur, reste stable. Bien que le nombre d’entreprises soit en constante progression, la plus forte baisse reste au niveau du secteur du commerce.

Emploi

Les chiffres de l’emploi ne poussent pas à l’optimisme. On constate qu’en général, le nombre de demandes reste beaucoup plus important que celui de l’offre. De plus, alors que la plupart des secteurs tendent à répondre de plus en plus à la demande, les secteurs de l’industrie hors nickel et du BTP sont en décroissance. On observe également une nette diminution de nos salaires autant dans le secteur privé que le public.
On constate enfin une forte progression du nombre de licenciement économique, bien que le nombre soit tout relatif vis-à-vis du salarié et que le nombre d’entreprises concernées soit resté équivalent.

On constate que de manière constante le secteur du Commerce comprend le plus de salariés et que celui de l’agriculture en comprend le moins. On observe toutefois une diminution relativement importante du nombre global de la masse salariale, diminution qui se répartit entre les secteurs. En ce qui concerne le recours à l’intérim, on observe une diminution générale des chiffres. Le secteur ayant le plus nettement le recours à ce système reste le commerce.

Observation générales

De manière générale, on peut affirmer que la situation s’éclaircit, bien que différentes séquelles des difficultés de l’année précédente se fassent grandement ressentir, en particulier au niveau de l’emploi.

En ce qui concerne le marché et la consommation, la situation semble se stabiliser, mais la mise en place de la TGC, l’augmentation du prix des carburants et différents conflits sociaux sous-jacents, pourraient entacher ce petit optimisme.

Cliquez pour prévisualiser l'image
Lu 46 fois
Aurélie Galliot
Rédigé par...

Aurélie Galliot

Secrétaire générale adjointe

 Pour suivre l'actualité de la CPME NC, abonnez-vous à notre lettre d'information.

 Pour suivre l'actualité
de la CPME NC,
abonnez-vous à notre lettre
d'information.