CGPME Nouvelle-Calédonie

Comité de suivi bancaire de l’activité économique

mardi, 17 avril 2018

Le 17 avril 2018, le Haut-Commissaire de la République française et le Président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie ont organisé une réunion du Comité de suivi bancaire de l’activité économique, suite notamment aux demandes répétées de la CPME-NC.

Regroupant autour de la table les services de l’Etat (dont l’IEOM, l’AFD et la DGFIP), les quatre banques de la place, les chambres consulaires, la CAFAT et les organisations patronales, cette réunion a été l’occasion de faire l’état de la conjoncture économique et du financement des entreprises en Nouvelle-Calédonie.

L’IEOM a ainsi pu montrer que si l’économie calédonienne n’était pas sous financée, des segments de cette économie, particulièrement les TPE et petites entreprises, paraissaient subir des difficultés d’accès au financement bancaire.

Les outils d’appui aux TPE/PME en difficulté de financement ont ainsi été rappelés. D’une part,  la Commission des Chefs de Services Financiers (créée en 2016 à la demande de la CPME-NC) qui permet d’établir des plans d’étalement des dettes sociales et fiscales. D’autre part, la Médiation du crédit, qui permet à l’IEOM d’élaborer des pistes de solutions avec les banques lors de difficulté de financement des entreprises. (Il est à noter que le nombre de dossier de saisi de la Médiation en Nouvelle-Calédonie représente le tiers de tous les dossiers saisis dans l’outre-mer français). La CPME-NC se satisfait que chaque interlocuteur présent a convenu de la nécessité d’une plus grande communication de ces outils auprès des entreprises calédoniennes.

Le développement des produits de Bpifrance a aussi été à l’ordre du jour. En effet, les entreprises, par la voix de la CPME-NC, ne peuvent se satisfaire de n’avoir accès qu’à 3 produits BPI sur les 96 accessibles en métropole et dans le reste des outre-mer. Si les freins connus liés au Franc Pacifique et au RIDET persistent, il semblerait que l’adhésion de la Nouvelle-Calédonie à Infogreffe facilitera l’entier déploiement de BPI en Nouvelle-Calédonie. De la même manière, chacun a convenu de la nécessité d’une plus grande communication de tous les acteurs sur ces produits.

La CPME-NC se félicite de la tenue de ce comité qui ne s’était plus réuni depuis septembre 2015 et en remercie le Haut-Commissaire de la République et le Président du gouvernement. Les enjeux traité sont cruciaux pour le développement économique de nos entreprises et appellent à des réunions régulières de tous ces acteurs.

Cliquez pour prévisualiser l'image
Lu 113 fois
Nathalie Wirotaroeno
Rédigé par...

Nathalie Wirotaroeno

Assistante administrative

 Abonnez-vous !

Abonnez-vous à notre lettre d'information et suivez notre actualité...