CGPME Nouvelle-Calédonie

La CPME-NC sort de l’Agenda économique, social et fiscal partagé

mardi, 07 novembre 2017

La Confédération des PME de Nouvelle-Calédonie avait conditionné son maintien au sein de l’Agenda économique, social et fiscal à une convocation de la part du gouvernement à un Comité de suivi sous 10 jours, soit avant le 1er décembre 2017.

Aucune réunion n’ayant été planifiée, la CPME-NC tient parole en se retirant de l’Agenda économique, fiscal et social partagé.

Pour la CPME-NC et les entrepreneurs qu’elle représente, l’organisation de cette réunion était essentielle pour remettre les enjeux économiques et sociaux dans le débat politique.

La CPME-NC est las d’attendre sans cesse que le devenir de l’économie calédonienne intéresse de nouveau nos élus politiques. Depuis plus de six mois, la politique économique et social calédonienne est en sommeil, sous prétexte d’échéance électorale (présidentielles, législatives, sénatoriales) ou de conflit politicien (crise du gouvernement).

Pourtant, si 2018 est une année cruciale pour l’avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie, elle l’est tout autant pour les entreprises calédoniennes. En effet, la mise en œuvre de la Taxe générale à la Consommation est une révolution fiscale avec des risques élevés pour nos entreprises et pour toute l’économie calédonienne.

Or, les mesures nécessaires et prévues à l’Agenda partagé devant mener à une modernisation de l’économie calédonienne et assurer la réussite de cette TGC n’ont pas été tenues, les travaux entre les acteurs socio-économiques ayant disparu de l’agenda de nos élus politiques.

Dans ces conditions, la CPME-NC ne souhaite pas s’associer à ce déni du besoin criant de réformes en faveur des entreprises. Face aux risques économiques et sociaux liés à une inflation inéluctable causée par une TGC mal préparée, la CPME-NC témoigne de sa désapprobation en sortant de l’Agenda partagé.

La CPME-NC regrette que les élus politiques ne prennent pas la mesure que la consultation sur l’autodétermination de 2018 ne se fera de manière apaisée que sous la seule condition d’un contexte social favorable et d’une pleine considération des enjeux économiques de leur part.

Cliquez pour prévisualiser l'image
Lu 125 fois Mis à jour le 21 Déc. 2017
Nathalie Wirotaroeno
Rédigé par...

Nathalie Wirotaroeno

Assistante administrative

 Abonnez-vous !

Abonnez-vous à notre lettre d'information et suivez notre actualité...